Bengue 2: Des émotions autour de l'immigration

En 2017, je rencontre des jeunes refugiés dans un restaurant d'Innsbruck en Autriche. On discute, on parle de la vie hors de la patrie. Ma collègue qui a organisé la rencontre sait que je travaille sur le scénario de ma deuxième BD sur une histoire de jeunes africains qui veulent partir... mais aussi qui sont prêts à faire le trajet retour....Je suis intéressé par les histoires, les motivations, les émotions, la témérité, la naïveté... qui accompagnent cette décision. Après une heure d'échanges, je suis reparti surtout avec des émotions fortes... des questionnements sur le fait d'être jeune et de grandir en Afrique de l'Ouest... des combats et des choix que nous devons faire... Un des mes interlocuteurs de ce soir est parti, a bravé le désert juste pour avoir le droit de poursuivre sa scolarité... Plus tard je rencontre dans un restaurant ivoirien Y à Accra qui depuis des mois prépare son voyage vers les émirats Arabes Unis, il me confie: "Je m'en vais parce que je suis mort au quartier' plus personne ne me voit... je suis le fils sans lendemain"

Ma BD "sur la route de Bengue" raconte des émotions similaires: des jeunes qui veulent tout simplement partir parce que le système social, éducatif, la politique les contraint d'aller voir ailleurs... Elle montre aussi comment beaucoup font le trajet retour pour apporter leurs contributions... RDV en octobre...


20 views0 comments

Recent Posts

See All

Djibo